Lettre aux enfants de DALAT

AUX ENFANTS DE DALAT – 1957-1958

 

Vous veniez d’un pays étrange et merveilleux

Dans cet Orient lointain, cet Eden convoité

Riche et mystérieux

Vous aviez vos parents, vos amis et vos jeux

Des sites enchanteurs, la paix, la liberté,

Et vous viviez heureux

 

Pourquoi a-t-il fallu que la folie humaine

Fasse trembler le Monde, éclater les grenades

Et semer la terreur ?

Comment s’est déclenchée cette fureur soudaine,

Avec ses hurlements, avec ses fusillades,

Et toute son horreur ?

 

Le sort vous a conduits loin de votre Patrie,

Sur un sol étranger que vous trouviez glacial,

Et si loin de vos mères !

Vous avez su cacher que vos âmes meurtries,

Avaient la nostalgie du pays ancestral

Et des pensées amères !

 

Mes enfants de Dalat, avez-vous en mémoire

Cette année, cette classe où une institutrice

Avec simplicité,

Vous donnait des notions de français et d’histoire,

De sujets différents, de chant et de justice,

De paix, de liberté ?

 

Le temps s’est écoulé … Mais j’aimerais savoir

Quel fut votre destin ? Avez-vous pu, par chance,

Dénicher l’âme sœur ?

Avez-vous des enfants ? Pourrais-je vous revoir ?

Quoi qu’il en soit, enfants, et malgré la distance,

Vous êtes dans mon cœur.

 

Juliette BORRELLI

Toulon – Décembre 2013

P.S.Avec les dalatois, nous avons identifiés 10 des 16 élèves (57-58) sur la photo :GUILLOT Charles – VIDON Georges – MAIGNE ? – LAMY Jean – NERAC Roger – PIMPIN François – LAMY Henri – BOYER ? – HAMAïDE Pascal – et TISSIER Robert * Sauf erreur de notre part.

 C’est l’occasion pour ces élèves de reprendre contact avec leur institutrice, tel le désir de Mme BORELLI.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

philippe | Réponse 04.01.2014 03.37

Juliette,tu vois que tu manies très bien la"machine"
A très bientôt!!!bises.

Amandine | Réponse 31.12.2013 23.49

Un beau texte plein de poésie, où je reconnais sans peine toute la tendresse de ma grand-mère ♥

Alice Videaux | Réponse 15.12.2013 20.14

Merc i Juliette pour cet émouvant témoignage. L'âme sœur de votre élève
Robert Videaux. A très bientôt à Vogue. Alice Videaux

Juliette Borrelli 30.12.2013 16.26

Heureuse d'avoir pu rendre cet hommage à mes élèves préférés.Ravie que mon poème vous agrée.
Serais enchantée de vous retrouver à Vogüe!
Salutations Juliette

Bissières | Réponse 15.12.2013 19.23

Quel beau poème plein de vérité surtout sur la folie de quelques êtres soit disant humains

philippe | Réponse 15.12.2013 16.02

j'espère pouvoir la décider de venir avec nous à Vogüe en 2010,cela va lui rappeler de bons souvenirs!en espérant qu'un de ses élèves soit présent!

Monique Vippens | Réponse 15.12.2013 12.00

Ce texte est très émouvant . Ce qu’elle écrit me fait dire qu’elle a du beaucoup vous aimer et que le souvenir que vous lui avait laissé ne s’altère pas avec le temps . Ainsi, Coco Chanel n’avait-elle pas raison de dire que “plus personne n’est jeune aprè

Voir tous les commentaires

Commentaires

17.07 | 09:21

Arsène, on était dans la même chambre
comment t'oublier!!!

...
17.07 | 08:34

Paul! ton sourire me redonne un peu de tonus.
C'est à travers toi qu'on retrouve tous ceux qu'on aime.
Tu as créè un site Magique! un petit clic et hop

...
17.07 | 08:26

Henri-Maurice- mes sincères condoléances.
Georges,est généreux,serviable, intègre.
Je te dis encore MERCI.

...
16.07 | 21:38

OUI,ce soir j'ai le cœur gros!!!
Je vous embrasse toutes et tous.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE